UE-Algérie : qui parle à qui ? Carton rouge aux fossoyeurs du football algérien ! Djezzy a lancé sa 7e opération de le français au quotidien pdf du sang à Alger, Oran et Constantine. Organisation nationale des transporteurs algériens: M.

Constantine – Nouvelle ville Ali Mendjeli: Des logements promotionnels sans électricité depuis 2 ans ! Tébessa: Une quinzaine puis s’en vont ! Au cours d’une contribution récente sur le résidanat en médecine, parue au Quotidien d’Oran le 11. Le football, tout le monde le reconnait, est un sport populaire par essence. Aussi bien dans un hameau que dans un quartier en pleine ville.

Pétrole : être baissier ou haussier ? Au Maroc, il n’y a pas de croissance, mais il y a des informaticiens! Cinquième départ pour l’Eco Trail de Ouarzazate, l’un des évènements sportifs phares de la ville des mille kasbahs. Managem et Addoha ont été les principaux animateurs d’une séance qui ne se démarque pas particulièrement des dernières.

Elles ont ensemble mobilisé la moitié des échanges. Ces derniers se sont limités à 86 millions de DH. Le cours du groupe minier a drainé 34 millions de DH. Les actionnaires de la société de financement réunis en assemblée générale lundi dernier ont approuvé l’ensemble des résolutions qui leur ont été soumises sauf la date de paiement du dividende. Le coupon de 1,7 DH par action sera versé à partir du 8 mai au lieu du 30 avril.

Mais déjà pastis à l’eau salée aux Saintes-Maries de la mer, en Camargue, où le niveau de l’eau du Rhône descend alors que la mer monte. Le « réchauffement climatique » alimente les conversations. La sécheresse qui s’éternise, et pas que dans le Sud, commence à inquiéter sérieusement. Monsieur Laurent ROY, ancien Directeur de l’Eau et de la Biodiversité auprès de Ségolène ROYAL alors Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, est aujourd’hui Directeur général de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Roland CHASSAIN, maire des Saintes-Maries de la mer, s’oppose à l’extension du projet  Aqua Domitia  qui depuis 2016 puise déjà dans le Rhône pour alimenter en eau potable les stations balnéaires de la côte audoise et sud Montpellier.

Plus en amont les agriculteurs du Vaucluse appellent à l’eau du Rhône pour l’irrigation car la Durance, affluent majeur du Rhône, souffrant elle-aussi régulièrement de sécheresse, ne suffit plus. Plus haut encore les stations de ski multiplient les réserves d’eau pour la production de neige de culture. La guerre de l’eau a-t-elle commencé ? La faute au consensuel  réchauffement climatique  qui conduit à évoquer une autre entité nommée  changement climatique . Ainsi selon Météo France :  Le changement climatique, du fait de l’augmentation de l’évaporation liée à la hausse des températures renforce l’intensité et la durée des sécheresses au sol. Discipline d’observation, l’histoire naturelle apprend à respecter les faits et à rejeter le dogmatisme.

C’est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain, n’écoute pas. Mardi 24 octobre 2017, 13h19, début d’incendie de garrigue et forêt à St-Julien-les Martigues dans les Bouches-du-Rhône, vu de la plage du Jaï au bord de l’étang de Berre. La sécheresse persistante mise en cause par les médias et les pompiers. Même lieu, même jour, même heure, côté soleil. Deux heures plus tard au pied des Alpilles, à Fontvieille, un autre incendie a menacé des maisons.

Le soleil règne sans partage dans un ciel bien dégagé . Ce qui n’est pas, loin s’en faut, description d’un soleil resplendissant dans un ciel tout bleu ! Météo du jour :  Le matin : Le soleil brille dans un ciel traversé par quelques passages voilés. L’après-midi : Le grand beau se poursuit, l’ambiance est printanière. S’il ne pleut pas, c’est qu’il fait beau !

Cette lapalissade favorise peut-être le tourisme mais détourne de la réalité : un voile d’eau de gaz et de particules est désormais installé chroniquement entre le soleil et le sol par un trafic aérien toujours croissant. Le soleil domine, en dépit de quelques passages nuageux d’altitude. Le ciel est parcouru par des nuages élevés mais c’est le soleil qui l’emporte. Nombreux nuages élevés, néanmoins ils sont plutôt fins et le ciel reste assez lumineux. En clair ce que subit actuellement la terre n’est pas un  RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE  mais un  ECHAUFFEMENT PLANETAIRE  inédit car imputable à la présence chronique d’un voile d’homogenitus mutatus.

News Reporter